INTERVIEW : FACE À FACE, À DÉCOUVRIR LE 24 ET 25 MARS

Accueil  |  Boutique   |  INTERVIEW : FACE À FACE, À DÉCOUVRIR LE 24 ET 25 MARS
Face à Face – Debauge Opticien Lyon (69)

INTERVIEW : FACE À FACE, À DÉCOUVRIR LE 24 ET 25 MARS

A l’occasion de l’Atelier Debauge qui mettra en avant les montures FACE A FACE  le vendredi 24 et samedi 25 mars à la boutique Optique Debauge de Lyon, Pascal Jaulent, le co-fondateur de la marque a bien voulu répondre à quelques unes de nos questions.

Parlez nous de la création et des origines de FACE A FACE ?

A la création de notre société en 1995, le projet de Nadine Roth, mon associée, a été de créer notre collection de lunettes sur un thème très original pour l’époque. En effet, c’était de prendre notre inspiration de thèmes de l’architecture et des mouvements de l’art moderne et contemporain.

C’était très audacieux et un peu incompris. Car personne ne voyait le parallèle entre l’architecture, l’art et la lunette. A l’époque les lunettes étaient seulement considérées dans leur dimension paramédicale : comme des aides visuelles. Et souvent trop vu comme des accessoires du style personnel et des objets de mode .

Opticien DebaugeQu’est ce qui fait l’originalité de la marque ?

Ce qui a fait l’originalité de la marque, c’est sa fidélité à ses origines artistiques et son côté prescripteur de tendances. Mais également à la qualité de ses produits, toujours fabriqués en France et en Italie. FACE A FACE établit un parallèle entre la démarche de l’architecte lorsqu’il conçoit un bâtiment et le lunetier pour la création des montures de lunettes.

Si on devait définir la marque en trois mot aujourd’hui, ce serait probablement : ART, PARIS ET COULEUR.

De quoi s’inspirent vos lunettes ?

Notre création applique les tendances artistiques aux axes identitaires de nos lunettes. Comme les jeux de transparences et de lumières, les contrastes de volumes et d’aspects, les tendances et la symbolique de la couleur, un certain esprit parisien qui est un mélange d’audace et de ce style dont l’élégance est unique au monde.

Atelier DebaugePourquoi FACE A FACE  ?

Au début nous souhaitions exprimer la modernité par un nom de collection. Pas avec nos propres noms car ça n’aurait eu aucun sens !

Puis après plusieurs recherches, FACE A FACE s’est imposé comme un nom compris par tous, avec la même signification dans le monde entier. Car nous avions dès l’origine l’ambition de nous adresser au monde entier et avons lancé la collection au Japon et aux Etats Unis avant même de vendre en France. Les Etats Unis sont notre premier marché depuis 22 ans.

En outre, FACE A FACE , c’est une traduction du rapport particulier de la lunette avec soi même. Lorsqu’on choisit une monture de lunette, le premier regard est véritablement un face à face de soi avec soi même. La lunette nous révèle.

Comment voyez-vous l’avenir de Face à Face ?

Je vois l’avenir de Face à Face comme l’approfondissement de nos valeurs actuelles et l’élargissement de nos collections. J’ai ainsi créé une collection très féminine, qui s’appelle BOCCA. Dérivée de l’œuvre surréaliste de Dali : le canapé MAE WEST en forme de bouche. La première lunette reprenait la forme de cette bouche mais les branches ont pris la forme de jambes, se terminant par des chaussures. Unique et tellement féminin.  Je développe également depuis 3 ans une collection destinée à l’Homme, fondée sur des faces en Aluminium, un matériau 2 fois plus léger que le titane : performance et technologie la définissent parfaitement

Pour diversifier nos collections, un projet sera certainement de collaborer avec des artistes d’horizons différents.

Le conseil du pro : Que conseillerez-vous à des clients qui hésitent dans le choix de leurs montures ?

Selon moi, il faut réfléchir à la capacité d’expression de ses lunettes. Ce n’est pas un choix neutre. Les lunettes ont la capacité de dire beaucoup plus de nous que ce que nous pensons. Il faut être audacieux et savoir se révéler pour ne pas regretter son choix.

Lunettes Face à Face

Post Tags:
PRÉCEDENT

Origine garantie : pour des lunettes plus transparentes

SUIVANT

Atelier Debauge : Zoom sur Götti

ÉCRIT PAR :

LAISSER UN COMMENTAIRE