Notice Debauge : Comment bien choisir ses verres progressifs ?

Accueil  |  La Notice Debauge   |  Notice Debauge : Comment bien choisir ses verres progressifs ?
article-optique-debauge-verres-progressifs

Notice Debauge : Comment bien choisir ses verres progressifs ?

La presbytie est l’un des troubles de la vision les plus courants. Liée au vieillissement, elle peut se combiner à d’autres défauts visuels. Et rendre la sélection du bon verre correcteur encore plus décisive. Mais comment bien choisir ses verres progressifs ? Optique Debauge vous aide à y voir plus clair.

Quand la quarantaine arrive, elle amène souvent avec elle des problèmes de vue. Le cristallin commence à perdre de sa souplesse. Il est alors difficile de voir de près. C’est ce que l’on appelle la presbytie.

Pour y remédier, une solution optimale existe : le verre progressif. Grâce à sa géométrie particulière, celui-ci a en effet la capacité d’assurer une vision nette, quelle que soit la distance.

Le bon équilibre

Avant de sélectionner le verre progressif idéal, il faudra en premier lieu se pencher sur la question de la monture adaptée. Pour bien accueillir les verres progressifs, le modèle ne devra ne pas être trop petit et se montrer très stable et léger. Et bien entendu adapté à votre morphologie, votre style et votre carnation (teint, cheveux, couleur des yeux…). Une hésitation ? Votre opticien pourra vous guider afin de choisir le bon modèle.

 

Adaptés à vos besoins visuels

Une fois votre monture ajustée et vos mesures prises, il ne restera plus qu’à se laisser guider par l’opticien pour déterminer quel sera votre verre progressif idéal. En effet, selon vos activités professionnelles ou personnelles, vos besoins visuels ne seront pas les mêmes.. et vos verres non plus ! Le dialogue avec un professionnel de l’optique expérimenté est donc la clé pour choisir un progressif adapté. Un échange constructif qui lui permettra de sélectionner le bon verre pour répondre à vos impératifs de santé, vos besoins visuels mais aussi vos contraintes financières.

 

Les trois piliers du verre progressif

Intimement liée à votre quotidien et vos usages, la géométrie l’est également aux différents brevets développés par les fabricants de verres. Quand on parle de la géométrie du verre, il est en effet question de sa construction et de la manière dont les ingénieurs en optique ont innové pour développer le confort visuel. Chaque entreprise a ainsi sa signature et ses brevets. Il sera donc indispensable de participer au choix de votre géométrie avec votre opticien.

La matière du verre progressif est de son côté indissociable de votre correction. Son choix sera en effet lié à la volonté d’amincir ou non le verre ou de lui offrir une résistance accrue. Une monture percée nécessitera par exemple un verre bien particulier. Cette étape permettra ainsi d’optimiser un montage voulu le plus esthétique possible, offrant plus de légèreté, plus de protection, une meilleure résistance aux chocs et une meilleure correction.

A ces options s’ajoutent celles du traitement des verres, troisième caractéristique primordiale du verre progressif. Antireflet, lumière bleue, transition, teinte solaire, antibuée etc. les options sont nombreuses, pour s’adapter au maximum d’usages.

Et ensuite ?

Une fois le verre progressif bien choisi, il ne restera plus qu’à le monter dans notre atelier, à l’ajuster et… à le porter ! Une étape qui effraie toujours un peu. D’autant plus lorsque ce sont les premiers verres progressifs. Nombreux sont les presbytes, nouveaux comme confirmés, qui redoutent des difficultés à s’adapter à leurs verres progressifs. Mais pas de panique. Si l’opération se déroule dans la majorité des cas sans problème, les verres sont garantis pour pouvoir être changés durant le premier mois s’ils ne conviennent pas.

PRÉCEDENT

Lumière bleue : des lentilles de contact pour protéger vos yeux

SUIVANT

Lunettes de sport à la vue : Comment bien les choisir ?

ÉCRIT PAR :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'inscrire à OPTIQUE DEBAUGE NEWSLETTER
Renseignez votre adresse email ci-dessous :